Déclaration d’un système d’alarme ?

Obligation Légale

L’Arrêté Royal du 25 avril 2007 prévoit que l’utilisateur d’un système d’alarme est tenu de déclarer un système d’alarme et doit donc procéder à l’enregistrement auprès du point de contact sur le site internet de la police on web.

Lien direct vers le site de Police on Web Logo Police on Web

Par qui ?

L’utilisateur d’un système d’alarme qui n’est pas raccordé à une centrale de surveillance, doit enregistrer lui-même son système sur le point de contact en se munissant de sa carte d’identité et d’un lecteur de carte. Il est possible de se renseigner auprès de son administration communale pour voir si celle-ci met à disposition un PC avec lecteur de cartes ou auprès d’un cybercafé.

Lien direct vers liste des bureaux locaux d’enregistrement

Dans quels délais ?

Dans les 10 jours (qui suivent la mise en service, hors service ou de modifications apportées au système d’alarme).

Quelles sont les informations à fournir ?

- Nom (ou dénomination commerciale) et adresse du lieu de l’installation

- Numéro de téléphone

- Nom, adresse , gsm et adresse Email de l’utilisateur

- Nature du bien (habitation mitoyenne, fabrique, commerce,…)

- Nature du risque (bijoutier, pharmacie,librairie,…)

- Nature du système d’alarme (protection de biens, alarme mobile, appel personne,…)

Vous avez des questions ?

Service Desk de Fedict au 0800.16.587

En semaine de 8H00 à 22H00

WE et jours fériés de 8H00 à 18H00

Ou contactez directement AUGEN au 081/ 25 69 70

 

FacebookGoogle+LinkedInEmailPrintPinterestTwitterPartager

Connaissez vous la différence entre un détecteur de présence et un détecteur de mouvement ?

Ces deux types d’appareils sont souvent confondus. La cause essentielle de cette confusion réside dans le fait que ces deux détecteurs fonctionnent suivant les mêmes principes techniques. Mais où se situe alors la différence ?
 
Les détecteurs de présence travaillent selon le même principe technique que les détecteurs de mouvement : Ils enregistrent le rayonnement thermique de la zone de détection et le transforment en un signal électrique mesurable.
 

Sensibilité

La différence entre détecteur de mouvement et détecteur de présence réside dans la sensibilité du capteur. Les détecteurs de présence intègrent un récepteur nettement plus sensible que les détecteurs de mouvement. 

À l’inverse, un détecteur de mouvement ne réagit qu’aux modifications importantes de l’image par rayonnement thermique tel le déplacement de personnes et convient, dès lors, principalement pour des applications en matière de sécurité (alarme intrusion). Le but est ici de s’assurer qui si le détecteur envoie une information alors nous devons être sûr de la présence d’un individu dans la zone couverte.  

 
Analyse de la luminosité
 
Si le détecteur de mouvement ne dispose pas de détecteur de luminosité, le détecteur de présence par contre lui mesure la luminosité en permanence. Si la luminosité dépasse le seuil individuellement paramétrable, le détecteur de présence éteint la lumière, même s’il détecte encore des mouvements. En résulte une baisse de la facture énergétique et des émissions de CO2.
 
Destination et usage différent
 
Les détecteurs de mouvement sont utilisés dans les systèmes d’alarmes alors que les détecteurs de présence sont intégrés dans des systèmes d’éclairage.  Les détecteurs de présence sont donc utiles pour diminuer la facture énergétique.

 
Voir la liste des détecteurs de présence extérieurs

Les indices de protection IP

Sur les appareils comme les détecteurs extérieurs ou les luminaires extérieurs, vous avez certainement déjà vu dans les spécifications techniques : appareil avec un indice IP45. Mais que signifient exactement cet indice IP et ces deux chiffres ?
 
Indice de protection IP :

L’indice de protection IP caractérise le niveau d’étanchéité des produits. Le premier chiffre correspond au niveau de protection contre les corps solides et le second chiffre contre les liquides.

Exemple pour une caméra extérieure :
Indice de protection IP : Corps Solide : Corps Liquide :
IP 5 (Protection contre la poussière) 7 (Protection contre les effets de l’immersion)
Indice Pour le premier chiffre : Pour le second chiffre :
0 Aucune protection Aucune protection
1 Protection contre les corps solides supérieurs à 50mm Protection contre les chutes verticales de gouttes d’eau
2 Protection contre les corps solides supérieurs à 12mm Protection contre les chutes d’eau avec une inclinaison de 15° maximum
3 Protection contre les corps solides supérieurs à 2,5mm Protection contre l’eau en pluie
4 Protection contre les corps solides supérieurs à 1mm Protection contre les projections d’eau
5 Protection contre la poussière Protection contre les jets d’eau
6 Protection totale contre la poussière Protection contre les vagues
7   Protection contre les effets de l’immersion
8   Protection contre les effets de l’immersion prolongée

Cette table est définie par les normes DIN40050, IEC 529 , BS 5490.

Réduction d’impôt pour les dépenses relatives à la protection des habitations contre le cambriolage et l’incendie.

La sixième réforme de l’état transfère la compétence concernant la réduction d’impôt en matière de sécurisation de l’habitation contre le vol et l’incendie aux régions. Celles-ci devront désormais déterminer les avantages fiscaux liés aux dépenses pour la sécurisation de l’habitation contre le vol et l’incendie.

Tant qu’une région n’aura pas pris de décision en la matière, la réglementation existante continue à s’appliquer. Le pourcentage de la réduction d’impôt pour la sécurisation de l’habitation contre le vol et l’incendie est de 30% des dépenses effectuées avec un maximum de 760 € par habitation (dépenses effectuées en 2014 / exercice d’imposition 2015).

 Comment se retrouver dans les aides de l'état pour les alarmes intrusion

Introduction

Tout contribuable, propriétaire ou locataire, qui effectue certaines dépenses pour une meilleure sécurisation de son habitation peut bénéficier d’un réduction d’impôt. Pour garantir la qualité de l’installation, les prestations doivent impérativement être effectuées par un entrepreneur. 

Qui peut bénéficier de cette réduction d’impôt?

Le propriétaire, possesseur, emphytéote, superficiaire, usufruitier ou locataire.

A combien s’élève cette mesure ?

Il s’agit d’une réduction d’impôt. Vous pouvez introduire dans votre déclaration fiscale 30 % des dépenses avec un plafond. Le montant maximum indexé pour l’exercice d’imposition 2015 – revenus 2014 – s’élève à € 760.

Comment se passe la réduction d’impôt?

Les investissements que vous faites exécuter en 2014 et que vous payez en 2014, sont déductibles à l’exercice d’imposition 2015.

Quels investissements entrent en ligne de compte?

CAMBRIOLAGE 

  • Vitrages spécifiques retardateurs d’effraction avec un côté feuilleté
  • Systèmes spécifiques de sécurisation intrusion comme les serrures de sécurité, les verrous de sécurité et les entrebâilleurs installés d’origine ou placés ultérieurement sur les éléments de façade tels que les portes, fenêtres, volets, portes de garage, coupoles, fenêtres de toiture, soupiraux et barrières.       
  • Le moteur avec système anti-soulèvement pour les portes de garage à ouverture électrique.     (Attention : seuls 15% du montant du moteur peut être comptabilisé dans  
    le cadre de la réduction d’impôt visée ici au lieu des 30 % habituels).
  • Portes blindées
  • Systèmes d’alarmes
  • Frais inhérents au raccordement à une centrale d’alarme (abonnement).
  • Caméras équipées d’un système d’enregistrement

INCENDIE 

  • Extincteur à eau ou à poudre
  • Extincteur automatique dans les locaux des chaufferies au mazout
  • Portes résistant au feu « une demi-heure »
  • entre le garage et l’habitation
  • du côté intérieur menant à la cuisine
  • ente la partie nocturne et diurne de l’habitation
  • du côté intérieur menant au local chaufferie

 

Systèmes de détection incendie

Les systèmes de détection incendie sont un composant technique essentiel pour le protection d’un batiment et de ses occupants. Notre service « conception » vous assurera une étude complête de votre projet afin de respecter les normes en vigeur ainsi que les impératifs techniques lié à la nature de votre batiment.

Comment réagir suite à un cambriolage ?

 téléchargement (7)

Avertissez la police. Prenez ensuite des photos des dégâts d’effraction.

Une maison protégée contre les cambriolages commence par vous : gérez intelligemment vos clés, fermez tout bien correctement…

Investissez dans une menuiserie de qualité. Un système d’alarme constitue la dernière étape de la sécurisation de l’habitation.

Dressez une liste des objets volés. Ajoutez des photos.

Nous espérons que vous ne devrez jamais à mettre cette check-list en pratique. Mais ce plan par étapes vous sera très précieux si vous êtes un jour victime d’un cambriolage. Avec ces huit démarches, gardez (espérons-le) la tête froide et réglez les choses correctement.

1. Appelez la police

  • Appelez en premier lieu la police.
  • Ne déplacez rien avant son arrivée.
  • Restez à l’extérieur.

Vous êtes chez vous lorsque les cambrioleurs s’introduisent dans votre maison ?

  • Restez calme.
  • Posez des questions aux cambrioleurs.
  • Regardez par où ils prennent la fuite.

2. Prenez des photos

  • De la voie de pénétration,
  • D’éventuels autres dégâts d’effraction.

3. Evitez que les choses n’empirent

Les châssis et portes forcés ne ferment plus très bien. Votre maison est donc vulnérable.

  • Evitez que de nouveaux (ou les mêmes) voleurs ne (re)viennent.
  • Appelez Card Stop au 070/344.344 pour bloquer vos cartes bancaires.

4. Declarez le sinistre aupres de l’assureur

  • Appelez votre assureur pour faire une déclaration de vol.
  • Transmettez-lui (en ligne) une copie du procès-verbal.

Attention ! La couverture vol n’est pas reprise par défaut dans toutes les assurances habitation.

5. Dressez la liste des objets volés

  • Dressez la liste des objets volés.
  • Joignez éventuellement des photos, faites une description, préciser l’âge ou l’année d’achat, une estimation de la valeur ou d’éventuelles factures.
  • S’il s’agit d’appareils électroniques, communiquez les numéros de série. Au cas où la police retrouverait des objets volés.
  • Donnez cette liste à la police et à votre assureur.

6. Ne gardez pas cela pour vous

Un cambriolage peut provoquer un véritable traumatisme. Par le biais de la police, vous pouvez faire appel à des professionnels qui peuvent vous aider à gérer l’événement. Parlez-en à votre famille, vos voisins ou autres personnes.

7. Voyez à quelle indemnité vous avez droit

Si vous êtes assuré contre le vol, vous recevrez une indemnité pour les objets volés. Dans certains contrats, vous ne devez pas être assuré contre le vol pour être indemnisé des dégâts d’effraction.

Les conditions générales de votre assurance décrivent les interventions auxquelles vous avez droit. Il arrive que l’intervention soit plafonnée par cambriolage ou par objet. Il existe différentes formules pour déterminer votre indemnisation. Une formule fréquemment utilisée consiste à indemniser tous les dommages à concurrence d’un montant déterminé, par exemple 3.000 euros par sinistre. Ainsi, la prime reste limitée et vous êtes quand même suffisamment protégé.

8. Tentez d’éviter toute récidive

Une maison sécurisée contre le cambriolage résulte d’un mix de mesures.

  • Gérez intelligemment votre argent liquide, vos clés, votre statut sur les réseaux sociaux, votre boîte aux lettres et vos châssis ouverts.
  • L’étape suivante consiste à placer des châssis et des portes multipoints. Il existe d’autres mesures de sécurité mécaniques, comme l’installation d’un coffre-fort.
  • La dernière étape consiste à placer un système d’alarme.

Systèmes d’alarme

La technologie évolue, votre sécurité en profite.
Fort de nos 35 ans d’expertise en la matière, AUGEN se positionne comme votre partenaire idéal, pour la sécurisation de tous vos batiments…Installateur agréé INCERT, nous répondons aux normes les plus exigeantes en matière de qualité.